Articles

La Bolivie poursuit le Chili en justice pour une guerre qu’il a perdue il y a 134 ans – et elle a reconstitué une bataille cruciale le dernier jour de l’affaire

Chili Bolivie reconstitution de la bataille de Canchas Blancas dans le pacifique
Une un officier salue lors d’une reconstitution de la bataille de Canchas Blancas pendant la guerre du Pacifique de 1879, à Potosi, en Bolivie, le 28 mars 2018.
REUTERS/David Mercado

En avril 1884, la Bolivie signa un traité mettant fin à la guerre du Pacifique, accordant au Chili 240 milles de côtes — et le seul débouché maritime de la Bolivie.

Plus de 130 ans plus tard, le gouvernement bolivien a emmené le Chili à La Haye pour récupérer l’accès au Pacifique.

La Bolivie a obtenu le droit de plaider sa cause devant la cour fin 2015, et les deux pays ont livré leurs arguments finaux ce mois-ci. Le 28 mars, jour où le Chili a fait sa déclaration finale à la cour, le président bolivien Evo Morales a dirigé l’armée de son pays dans une reconstitution de sa victoire de 1879 à la bataille de Canchas Blancas.

Par un traité de 1904, le Chili accorda à la Bolivie un accès commercial au Pacifique à travers son territoire en échange de la pérennisation de la perte territoriale. Mais Morales a déclaré ce mois-ci que le Chili n’offrait « aucune garantie de libre circulation des personnes ou des biens », et les avocats de la Bolivie ont déclaré que le pays voulait seulement que le tribunal assure « le retour du Chili à la table des négociations de bonne foi. »

Le Chili a fait valoir que les traités précédents réglaient la question, disant à la cour que la Bolivie voulait « forcer le Chili à négocier à perpétuité jusqu’à ce que son obsession soit remplie. »Certains historiens chiliens ont soutenu que la bataille n’a jamais réellement eu lieu.

Ci-dessous, vous pouvez voir comment la Bolivie a recréé une victoire dans une guerre qu’elle conteste encore aujourd’hui.