Articles

Nouvelles

Comment la propriété immobilière communautaire affecte vos biens immobiliers

En tant qu’équipe, nous sommes intéressés par la formation continue des membres de notre équipe. Pour l’une de nos récentes séances de formation, nous avons invité Rachael M. Harbison, avocate chez Hurley Re, C.P., à nous parler de l’importance de rencontrer un planificateur immobilier pour nous assurer que la propriété est correctement désignée dans un testament. Nous pensions que nos lecteurs pourraient également bénéficier de certaines informations, alors nous avons demandé à Rachael d’écrire un article que nous pourrions publier.

###

Le centre de l’Oregon, connu pour sa beauté et ses vastes possibilités de loisirs, a connu une croissance démographique importante au cours des dernières années. La plupart des familles qui s’installent dans cette région viennent des États voisins de la Californie, de l’Idaho, de Washington ou du Nevada. Ces États ont un point commun: ils désignent tous les biens matrimoniaux comme biens communautaires. L’Oregon, d’autre part, est un État de propriété de common law. Préserver les biens de la communauté après le déménagement en Oregon peut offrir des avantages fiscaux importants aux conjoints. Par conséquent, il peut être avantageux pour les familles qui déménagent dans cette région de consulter un avocat en planification successorale avant d’acheter une propriété pour discuter du maintien de leur statut de propriété communautaire.

Qu’est-ce que la propriété communautaire? Lorsqu’un couple marié réside dans un État de propriété communautaire, tout bien acquis pendant son mariage est considéré comme un bien communautaire et appartient à parts égales aux deux époux, à moins qu’ils n’aient signé un accord prévoyant le contraire. Cette égalité de propriété se produit même si le bien est intitulé uniquement au nom d’un conjoint.

Que se passe-t-il lorsqu’un couple passe d’un état de propriété communautaire à l’Oregon? La propriété ne perd pas automatiquement son statut de propriété communautaire lorsqu’elle passe à un État de propriété de common law. Cependant, il est relativement facile pour un couple de perdre par erreur une désignation de propriété communautaire. Par exemple, l’acquisition de biens immobiliers en Oregon en tant que locataires en totalité ou en tant que locataires en commun avec le droit de survie pourrait avoir pour effet de mettre fin au statut de propriété communautaire et de convertir le bien en propriété de droit commun.

Quels sont les avantages du maintien de la propriété communautaire? Un avantage fiscal potentiel de la conservation des biens communautaires consiste à bénéficier d’une augmentation complète de la base au décès du conjoint survivant. Au décès du premier conjoint, la ½ part du conjoint survivant recevrait une nouvelle base en plus de la ½ part du conjoint décédé. CIR 1014 b) 6). Pour les biens en union de fait, seule la partie des biens du conjoint décédé bénéficierait d’une majoration de base.

Un statut de propriété communautaire peut également être bénéfique pour les familles recomposées. Certains conjoints peuvent souhaiter concevoir leur ½ intérêt pour leurs enfants d’un mariage précédent, et si les biens étaient des biens communautaires, ils seraient libres de le faire. Toutefois, si la propriété était détenue avec le droit de survie, la propriété passerait entièrement au conjoint survivant. Ce n’est peut-être pas le résultat souhaité par la famille.

Les couples ont des options pour décider de préserver ou non leur statut de propriété communautaire. Généralement, un couple peut placer ses biens communautaires dans une fiducie révocable conjointe. Les couples peuvent également conclure un accord de propriété communautaire, essentiellement un contrat qui désigne des biens spécifiques comme biens communautaires. Il est important d’examiner la situation de chaque famille au cas par cas, car la désignation des biens dépend de plusieurs facteurs. Mais d’abord, être conscient de vos options est la clé d’une bonne planification.